Nos Formations


Le CFQIPS propose son expertise sur les nombreuses dimensions de l’intégration et de la participation sociale.

 

La composition binationale France et Québec (Canada) des membres actifs dans le champ du médico-social, et le fort partenariat avec le Consortium national de recherche sur l’intégration sociale (CNRIS), situé au Québec, nous placent au carrefour des innovations et de la recherche franco-québécoise et nous permettent de pouvoir répondre aux demandes de formation, d’accompagnement et de conseil sur la participation sociale des personnes vivant l’exclusion en raison de leur situation de handicap, de leur condition sociale ou de leur précarité.

 

Nos différentes formations :

Thématique – objectifs :

  • Identifier les contextes d’observation pertinents au mandat et à la situation, en se référant à des cadres conceptuels reconnus.
  • Déterminer une méthode et des instruments d’observation et d’évaluation, directe ou indirecte, qui soient valides.
  • Associer la personne et son entourage, le groupe, la famille, ou l’organisation à la définition de leurs besoins et de leurs attentes.
  • Identifier et apprécier les capacités adaptatives et les difficultés d’adaptation présentées par la personne, le groupe, la famille ou l’organisation, dans leurs interactions avec l’environnement.
  • Établir avec toute personne une relation respectueuse de ses droits et adaptée à sa situation.

Contenu de la séance 1 (1 séance de 3,5 heures) :

Cadres conceptuels, mouvements sociaux et approches

  • Normalisation
  • VRS
  • Participation sociale/situation de handicap
  • Activité d’intégration en groupes

Contenu de la séance 2 et 3 (2 séances de 3,5 heures) :

Assises théoriques de l’autodétermination

  • L’autodétermination en tant que construit collectif ou politique/personnel
  • L’autodétermination en sociologie/psychologie
  • L’autodétermination en matière de droits et d’éducation
  • Modèle motivationnel : écologique, fonctionnel, agentique

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Le partage de présentations PowerPoint, le visionnement de vidéos, la réalisation d’activités d’intégration en sous-groupes.

Prérequis :

Connaissance des problématiques professionnelles des personnes en situation de handicap et expérience dans l’accompagnement de ce public.

Intervenant : M. Yves LACHAPELLE

Thématique – objectifs :

  • Identifier les contextes d’observation pertinents au mandat et à la situation, en se référant à des cadres conceptuels reconnus.
  • Déterminer une méthode et des instruments d’observation et d’évaluation, directe ou indirecte, qui soient valides.
  • Associer la personne et son entourage, le groupe, la famille, ou l’organisation à la définition de leurs besoins et de leurs attentes.
  • Identifier et apprécier les capacités adaptatives et les difficultés d’adaptation présentées par la personne, le groupe, la famille ou l’organisation, dans leurs interactions avec l’environnement.
  • Établir avec toute personne une relation respectueuse de ses droits et adaptée à sa situation.

Contenu de la séance 4 (1 séance de 3,5 heures) :

Mesure et évaluation de l’autodétermination

  • Échelle d’autodétermination du LARIDI (versions adolescents et adultes)
  • Échelles AIR
  • Inventaire de l’autodétermination (SDI)
  • Activité d’intégration

Contenu de la séance 5 (2 séances de 3,5 heures) :

Pratiques d’intervention

  • Survol des meilleures pratiques
  • Self-Learning model of instruction (SDLMI)
  • Activité d’intégration

Contenu de la séance 6 (1 séance de 3,5 heures) :

Utilisation des technologies

  • Intervention techno clinique dans le secteur des services sociaux
  • Utilisation des technologies de soutien à l’autodétermination

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Le partage de présentations PowerPoint, le visionnement de vidéos, la réalisation d’activités d’intégration en sous-groupes.

Prérequis :

Connaissance des problématiques professionnelles des personnes en situation de handicap et expérience dans l’accompagnement de ce public.

Intervenant : M. Yves LACHAPELLE

Thématique – objectifs :

  • Comprendre le processus général de régulation des émotions 
  • Identifier les particularités du fonctionnement des personnes autistes ayant un impact sur leur processus de régulation des émotions
  • Développer les capacités d’analyse de situations lors desquelles la personne autiste présente une perte de régulation générant des difficultés comportementales
  • Développer des stratégies d’interventions efficaces et sur mesure permettant de prévenir les pertes de régulation

Contenu de la séance (1 séance de 3,5 heures) :

Cette session de formation présente les principes de base de la régulation des émotions, soit le processus ainsi que les facteurs modulant la régulation, par exemple, les facteurs organiques, les enjeux sensoriels, l’état anxieux, les particularités en lien avec la communication, etc. Des stratégies permettant d’analyser et de soutenir la régulation et ainsi, prévenir des difficultés comportementales seront explorées

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Exposé magistral, échanges avec les participants, questions prises en continu

Prérequis :

Connaissances des caractéristiques de l’autisme, expérience auprès de la clientèle autiste

Intervenant : Mme Gabrielle SABBAGH

Thématique – objectifs :

  • Se familiariser avec les caractéristiques de l’autisme qui en font des apprenants visuels
  • Comprendre l’impact positif de l’intervention visuelle structurée auprès des personnes autistes sur leurs compétences en termes de communication sociale, de régulation des émotions et de traitement de l’information
  • Développer les connaissances relatives à la capacité d’abstraction afin de choisir les bons symboles visuels pour la personne autiste
  • Se familiariser avec les stratégies à mettre en place pour intégrer une structure visuelle à la maison – environnement, temps et tâches

Contenu des séances (2 séances de 3,5 heures) :

Exposition des avantages de la structure en termes de diminutions des difficultés comportementales et présentation de stratégies gagnantes à mettre en œuvre pour implanter une intervention visuelle structurée du temps, de la tâche ou de l’environnement.

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Exposé magistral, échanges avec les participants, questions prises en continu

Prérequis :

Connaissances des caractéristiques de l’autisme, expérience auprès de la clientèle autiste

Intervenant : Mme Gabrielle SABBAGH

Thématique – objectifs :

  • Sensibiliser les intervenants de tous niveaux hiérarchiques au droit à une vie intime et sexuelle épanouissante et respectueuse des personnes autistes
  • Explorer les mythes et préoccupations en regard de l’éducation sociosexuelle pour les personnes en situation de handicap
  • Rappeler dans quel contexte développemental s’inscrit l’intérêt pour l’intimité les relations amoureuses et la sexualité
  • Rappeler certaines caractéristiques de l’autisme qui présentent une influence sur leur développement sociosexuel
  • Présentation et explication du programme d’éducation sociosexuelle développé pour la clientèle autiste et adapté à tous les profils cliniques

Contenu des séances (4 séances de 3,5 heures) :

Dans un premier temps, cette formation permet aux participants d’explorer le contexte de l’éducation sociosexuelle des adolescents et adultes autistes d’un point de vue systémique. Sont alors abordés les contextes développemental, familial et sociétal, mais également les enjeux provenant des organisations de services et intervenants. 

Dans un deuxième temps, le programme d’éducation sociosexuelle spécifiquement développé pour les personnes autistes de tous profils cliniques est présenté et des stratégies de mise en application sont proposées aux participants. 

Ce programme comprend 8 thématiques:

  • L’identité, de la connaissance de soi et des aspects sensoriels
  • Lieux publics et des lieux privés
  • Le corps et des parties intimes
  • La pyramide des relations
  • Le consentement et de la prévention des abus
  • La pornographie
  • Les relations sexuelles et de la contraception

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Exposé magistral, échanges avec les participants, questions prises en continu, présentation d’un programme et des stratégies de mise en œuvre

Prérequis :

Connaissances des caractéristiques de l’autisme, expérience auprès de la clientèle autiste

Intervenant : Mme Gabrielle SABBAGH

Thématique – objectifs :

VALEURS et CONCEPTS

Un enjeu éthique et pratique…A l’égard de personnes vulnérables

La Valorisation des Rôles Sociaux (en référence à W. WOLFENSBERGER), ensemble de valeurs et concepts, vise à améliorer les statuts des personnes en développant leurs compétences, en valorisant leurs images et capacités, en favorisant l’autodétermination et la participation active à la vie de la cité. Elle implique à la fois des actions et appuis à la personne, et la sensibilisation des groupes sociaux en ce qui concerne les enjeux relatifs à l’intégration et à l’inclusion.

Ayant pour finalité l’amélioration de la qualité de vie (en référence à NIRJE), la Valorisation des Rôles Sociaux s’appuie sur des apports en psychologie sociale, notamment la théorie des rôles, et complète les modèles de production du handicap (en référence à FOUGEYROLLAS et Organisation Mondiale de la Santé).

Contenu des séances (4 séances de 3,5 heures) :

  • Historique du concept
  • Modèle de construction sociale du handicap
  • Processus de Production du Handicap
  • Mécanismes de perception et de jugement social
  • Mécanismes de dévalorisation sociale – Valorisation et dévalorisation
  • Normalisation et Valorisation des Rôles Sociaux : Les 7 principes fondamentaux
  • Images sociales et développement de compétences personnelles
  • VRS : un chemin de l’intégration à l’inclusion : Intégration, inclusion et Equivalent culturellement valorisé
  • Rôles sociaux
  • Handicap et discrimination
  • Approche historique et sociologique de la question sociale
  • Approche juridique internationale
  • Exemples
  • Concepts référant à la VRS : qualité de vie, autodétermination, …

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Alternance d’apports théoriques, méthodologiques et de mises en situation. Exercices. Temps d’échange et de débat.

Intervenant : M. Christophe GREIS

Thématique – objectifs :

Une METHODE basée sur des VALEURS

Selon les établissements/services, le projet qui concerne la personne a différentes appellations : projet éducatif, projet d’insertion, projet personnalisé d’accompagnement, projet individualisé de prise en charge et d’accompagnement, projet individuel, projet individualisé, projet personnalisé d’accompagnement… La loi du 2 janvier 2002 a introduit le terme de projet d’accueil et d’accompagnement. L’ANESM a quant à elle retenu le terme de « projet personnalisé » dans sa recommandation éditée sur le sujet, pour qualifier la démarche de co-construction du projet entre la personne accueillie/ accompagnée (et son représentant légal) et les équipes professionnelles. Le projet personnalisé est avant tout une démarche qui vise à adapter au mieux l’accompagnement proposé aux besoins et attentes de la personne.

Contenu des séances (4 séances de 3,5 heures) :

  • Les droits des personnes
  • De la participation à son propre projet : Dans une dimension de considération accrue de la personne (droits, statuts, rôles, compétences et forces, besoins)
  • Dynamique de travail en approche constructive (audit et accompagnement)
  • Visite du processus projet personnalisé utilisé dans le service ou l’établissement au regard de l’approche développementale
  • Qualité de vie personnelle, sociale et sociétale : recherche participative des indicateurs de qualité de vie
  • Et si on parlait des atouts, des forces, des qualités…autant que des besoins
  • Buts objectifs moyens : mettons nous au clair ! 
  • L’équipe projet : c’est qui ?
  • La coordination
  • La planification

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Alternance d’apports théoriques, méthodologiques et de mises en situation. Exercices à partir des écrits institutionnels – mesure des écarts. Temps d’échange et de débat.

Intervenant : M. Christophe GREIS

Thématique – objectifs :

Un modèle oublié pouvant servir de référence pour transformer l’offre médico social

  • Approche socio historique de la question du maintien à domicile
  • Enjeux et limites du maintien à domicile

Contenu des séances (2 séances de 3,5 heures) :

  • Historique de la famille  : le noyau familial solidaire ; le milieu rural
  • Evolution démographiques
  • Changements des habitudes de vie
  • De la loi de rénovation de l’action sociale (2002) à la loi d’Adaptation de la Société (2015) en passant par la moi pour la participation, la citoyenneté,…(2005) ; le plan Grand Age et Autonomie
  • Le plan Boorlo
  • Les professionnels et les dispositifs du MàM : des partenaires indispensables complémentaires des ESMS

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Alternance d’apports théoriques, méthodologiques et de mises en situation. Exercices à partir d’exemple ; mise en perspective. Temps d’échange et de débat.

Intervenant : M. Christophe GREIS

Thématique – objectifs :

Le concept de désinstitutionalisation qui de prime abord semble clouer au pilori les organisations et leurs acteurs, reconnaît la nécessité du processus institutionnel tout en imaginant ses nouvelles formes, pour privilégier l’épanouissement de chacun autour d’un projet personnalisé dont la personne accompagnée est l’acteur principal.

Le CFQIPS propose un séminaire de réflexion et de formation de trois séances de trois heures qui devraient devraient-nous permettre d’en préciser les contours et de passer en revue quelques concepts fondateurs et d’évoquer des scénarios de mise en pratique de la nouvelle offre de service telle qu’elle nous l’est proposée.

 l’histoire et les valeurs

  • Partage d’expériences réussies
  • Historique de l’histoire des institutions
  • Le socle des valeurs
  • L’histoire des institutions en Europe du Nord et au canada

Contenu de la séance 2 (1 séance de 3,5 heures) :

les ajustements réglementaires

  • Depuis 1975, le long chemin de l’inclusion à travers l’évolution de la réglementation
  • De la réglementation européenne à l’évolution de la réglementation française nos obligations
  • Travail collaboratif partage des expériences de chacun retour sur travail de préparation en amont

Contenu de la séance 3 (1 séance de 3,5 heures) :

éviter les écueils, mettre en pratique, trouver les leviers

  • Les leviers de la désinstitutionalisation ou de la transformation de l’offre
  • Les défis de la désinstitutionalisation
  • La planification
  • L’accompagnement au changement

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Le partage de présentation PowerPoint, le visionnement de vidéos et témoignages. Exposé magistral, échanges avec les participants, échange de documents, réparation avec en amont de tests de positionnement sur les questions de l’inclusion, de la désinstitutionalisation, des témoignages de bonnes pratiques…

Intervenant : M. Christian TESSIER

Thématique :

La compréhension du trouble psychique a toujours évolué pour tendre ces dernières années vers le passage de la maladie proprement dite à son intégration dans le spectre plus large de la santé mentale. Les modèles ont eux aussi évolué et se sont diversifiés, devenant intégratifs, s’inspirant de différents courants pour observer et prendre en considération le sujet souffrant dans son / ses environnement(s). Parallèlement, la souffrance psychique a également été considérée dans le champ du handicap, à tel point que les conséquences de la maladie ont pu être entendues en tant que handicap psychique.

L’ère de la transition inclusive arrive à point nommée car elle implique d’élargir la palette de nos observations et de nos postures d’accompagnement, l’environnement n’étant plus vécu systématiquement comme toxique, mais un facteur à prendre en compte, au mieux une ressource en terme de partenariat.

L’objectif général de ses séances de formation en ligne sera de sensibiliser à cette approche de la psychopathologie clinique, devenant une psychopathologie clinique communautaire, notamment grâce à un apport théorico-pratique de compréhension du fait psychopathologique venant étayer les pratiques inclusives.

Objectifs :

  • Sensibiliser à la modélisation intégrative d’une psychopathologie clinique communautaire
  • Mieux situer le sujet souffrant dans son environnement
  • Apprendre à différencier symptomatologies normales et pathologiques pour mieux repérer les potentialités des personnes accompagnées
  • Soutenir les professionnels dans une réflexion autour des postures professionnelles inclusives

Contenu de la séance 1 (1 séance de 3,5 heures) :

Cadres conceptuels, vers une définition de la psychopathologie clinique communautaire

  • De la psychopathologie clinique communautaire : repères historiques et conceptuels
  • Différentes classifications du trouble mental
  • Normal et pathologique
  • La place du sujet en souffrance psychique dans la société
  • L’histoire des institutions en Europe du Nord et au canada

Contenu de la séance 2 et 3 (1 séance de 3,5 heures) :

Outils théoriques pour une psychopathologie clinique intégrative

  • Psychopathologique clinique intégrative : comprendre le sujet humain dans sa globalité, entre structure et dynamique psychique
  • Les liens entre souffrance psychique et histoire du sujet, entre souffrance psychique et environnement
  • Les grandes entités psychopathologiques et leurs actualités : psychoses, troubles anxieux, troubles du caractères

Contenu de la séance 4 (1 séance de 3,5 heures) :

l’inclusion du handicap psychique, quelle place et quel rôle pour les professionnels

  • Peut-on parler de posture professionnelle inclusive
  • D’une prise en charge à l’accompagnement, considérer l’autre dans sa normalité dans l’enfermer dans la normopathie
  • De l’empathie et du transfert comme grille de décodage des enjeux de la relation
  • L’autonomie et la responsabilisation dans le handicap psychique
  • L’intérêt et l’importance thérapeutique de l’inclusion

Des sessions supplémentaires peuvent être envisagées pour :

  • Des connaissances plus précises sur des handicap psychiques en particulier
  • Des études de cas venant étayer les pratiques.

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Présentation PowerPoint venant soutenir l’exposé magistral, exemple concrets, échanges avec les participants, documents distribués, travail sur documents vidéo et / ou écrits entre les sessions.

Intervenant : M. Gilles BRANDIBAS

Thématique :

Comprendre les impacts d’un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme (TSA) sur le système familial et sur la personne présentant un TSA à travers une approche écologique centrée sur les besoins de la personne.

Objectifs :

Le(a) stagiaire aura identifié :

  • les caractéristiques des familles selon différentes perspectives : écosystémique, sociologique, démographique, statistique
  • les impacts du diagnostic de TSA sur le système familial tout au long de son cycle de vie
  • les aspects positifs autant que les aspects négatifs pour les membres de la famille ;
  • et distingué les enjeux et défis que posent à la famille et ses sous-systèmes, l’arrivée d’un membre ayant un TSA.

Contenu de la séance 1 (1 séance de 3,5 heures) :

LA FAMILLE

  • Les impacts du diagnostic sur la famille dont un membre présente un TSA.
  • La communication, la vie de couple, la fratrie, les rôles parentaux, compétence parentale, attachement.
  • Besoins de la famille et de la personne présentant un TSA. Réseau de soutien social et entraide.

Contenu de la séance 2 (1 séance de 3,5 heures) :

Évolution de la représentation des familles et du rôle des professionnels 

Le soutien à la famille, du paternalisme déresponsabilisant à la collaboration dynamique dans un rapport égalitaire… comment la vision du rôle de la famille et de l’expertise des parents s’est transformée depuis la désinstitutionalisation au Québec. Quelles sont les résonances en France de cette expérience québécoise ?

  • La collaboration parents – intervenants
  • Les facteurs facilitant la collaboration
  • Leadership clinique et priorités familiales
  • Qualité de vie de la famille, fratrie, couple

Contenu de la séance 3 et 4 (2 séances de 3,5 heures) :

Intervenir en soutien aux familles

L’intervention auprès de la famille, des outils d’évaluation, d’intervention et des repères éthiques.

  • Analyser et mieux comprendre les réactions du système familial en interaction avec un membre ayant un TSA ;
  • Reconnaître les pratiques pour soutenir le pouvoir d’agir
  • Utiliser une grille d’analyse systémique et différents outils pour développer une compréhension élargie du phénomène de régulation familiale et pour formuler des hypothèses de travail;
  • Intervenir d’une façon sensible et respectueuse auprès de la famille tout en considérant le mandat dévolu par son institution et son propre système de valeurs;
  • Formuler des objectifs liés au soutien à la famille

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Les sessions se réaliseront à distance en mode synchrone et asynchrone avec l’outil ZOOM. Les principales stratégies pédagogiques utilisées sont le partage de présentations PowerPoint commentées, le visionnement de vidéos, des interactions sur un forum de discussion, la réalisation d’activités d’intégration individuellement et en sous-groupes.

Intervenant : M. Michel MERCIER

Thématique :

Il s’agit d’une introduction car en 2 sessions de trois heures et demie, il est seulement possible de survoler les grands concepts et certains moyens d’intervention. Cependant le contenu de ces deux sessions présente l’état des connaissances sur le sujet. Il provient d’une analyse des guides de pratique produits depuis 2010 ainsi que d’une revue des revues systématiques et des méta-analyses parues depuis 2015.

Contenu de la séance 1 (1 séance de 3,5 heures) :

Les troubles graves du comportement (TGC) 

Les conséquences négatives des TGC sur la qualité de vie de la personne et de son entourage et sur sa santé sont bien connues. D’une part, les comportements problématiques nuisent à l’indépendance, à l’intégration scolaire, à la participation sociale et à la manière dont la personne est perçue par les autres. D’autre part, ces comportements entraînent plus fréquemment une référence à un professionnel en santé mentale, un placement en ressource d’hébergement ou en institution. De plus, lorsque les personnes manifestent des comportements agressifs, la probabilité qu’elles soient blessées, isolées et qu’elles subissent des interventions restrictives est plus élevée.

  • Définition(s), causes et prévalence
  • Les meilleures pratiques en prévention (approche positive, valorisation des rôles sociaux, qualité de vie, etc.)
  • Les meilleures pratiques en évaluation des TGC

Contenu de la séance 2 (1 séance de 3,5 heures) :

Intervention et organisation des services 

  • Les valeurs et les principes d’intervention
  • Les meilleures pratiques en intervention TGC
  • Les meilleures pratiques en organisation des services

Méthodologie – Modalités pédagogiques :

Les sessions se réaliseront à distance en mode synchrone et asynchrone avec l’outil ZOOM. Les principales stratégies pédagogiques utilisées sont le partage de présentations PowerPoint commentées, le visionnement de vidéos, des interactions sur un forum de discussion, la réalisation d’activités d’intégration individuellement et en sous-groupes.

Intervenant : M. Michel MERCIER

Construction de formation à la carte sur les thèmes de :

  • La Nouvelle Offre de Service médico-sociale
  • L’accompagnement au changement
  • L’évaluation
  • L’aide à l’élaboration de projet d’établissement ou d’association

 

CONTACTS

CFQIPS :        05 49 63 01 44

Evelyne PHALARIS :     evelyne.cfqips@gmail.com

Alexandra THYRARD :   a.thyrard@cfqips.fr

 FORMATIONS EN LIGNE

Eligibles à la formation continue

Formation EN GROUPE ou INDIVIDUELLE

TARIFS

Groupe de 10 : 620,00 € – 3,5 heures
Individuel :        72,00 €   – 3,5 heures

DATE

À la demande

INSCRIPTION

Formulaire transmis à la prise de contact et l’analyse de la demande